A LA UNE ACTUALITÉ NOS ACTIVITÉS

Gabriel Almasio et Col Amana Kodjo, vainqueurs chez les vétérans

Fin dimanche au stade municipal de Lomé, terrain de tennis, de la première édition du championnat national des Vétérans amateurs 2019.

Après une semaine de compétition, ce sont Gabriel Almasio chez les 40 ans et plus, (Photo à la une) et le Colonel Amana Kodjo dans la catégorie des 50 ans et plus, qui se sont adjugés les trophées mis en jeu.

Colonel Amana Kodjo, Champion chez les 50 ans et +

Démarrée le samedi 14 décembre, ce championnat a réuni une quarantaine de vétérans âgés, de 40 ans et plus et de 50 ans et plus. A l’arrivée c’est Gabriel Almasio dans la catégorie des 40 ans et plus qui s’est adjugé le titre de champion national. Il s’impose en finale Rahimi Taid par 2 sets à zéro soit 6-3, 6-1.

Quant à la catagorie des 50 ans et plus, elle a été dominée par l’expérimenté colonel Amana Kodjo qui a néanmoins eu fort à faire pour se débarrasser de Tchoua Toussaint en finale, 6/4 et 6/4. Une partie qui aura duré environ deux (02) heures d’horloge.

“Ce tournoi est avant tout la promotion du tennis au Togo. Je suis très content d’être le premier à le remporter. Si Dieu me prête vie et si je suis sur mes deux pieds, je reviendrai l’année prochaine pour tenter de gagner encore”, telles sont les impressions du colonel Amana Kodjo, après sa victoire.

Niciols Bafalé, joueur Fair-Play

Selon M. Galokpo Koffi Aubert directeur du tournoi, le bilan est dans son ensemble positif. Pour lui le succès de cette première édition aura des impacts positifs sur la deuxième édition. “Les résultats combien positifs de cette première édition, vont motiver d’autres vétérans des clubs, à s’engager dans cette compétition”, a-t-il analysé.

Il poursuit en dézinguant certains aspects relatifs à l’organisation du championnat “Ce que nous avons déploré c’est la programmation des matches. Quand on a affaire à des vétérans qui ne sont pas tout le temps disponible, il faudrait leur donner la possibilité de s’exprimer sur les cours. C’est pourquoi nous avons décidé qu’à la deuxième édition, le tournoi sera beaucoup plus étendu pour permettre à tout le monde de jouer”, a-t-il circonstancié.

Pour ce qui est du bilan technique, M. Galokpo Koffi Aubert, estime qu’il n’y a rien eu d’exceptionnel à mettre sous la dent. “La fatigue se fait sentir rapidement lors des différents matches, et les coups n’étaient pas du tout, ce que ça devrait être. Mais c’est la première édition, et ce n’est qu’à titre expérimental”, a-t-il conclu.

Pour rappel, l’objectif général de cette compétition est de motiver les vétérans et leur donner l’envie de jouer au tennis, d’une part, de booster les plus jeunes, de faire connaître encore plus le tennis au Togo, et de susciter les inscriptions au sein des clubs de tennis d’autre part.